LA 'S'
GRAND
ATELIER


A . S . B . L .
Place des Chasseurs ardennais, 31
B-6690 Vielsalm
Tél +32 (0)80 28 11 51
Fax +32 (0)80 28 11 50


Site des "the Choolers"
Notre page facebook

© La Hesse, 2012.

Site réalisé grâce au mécénat de l'asbl Comté de Salm, Vielsalm

Conditions d'utilisation

Viva Revolución Gráfica!


Nous participons à l'exposition VIVA REVOLUCIÓN GRÁFICA !, qui se tient à la Friche de la Belle de Mai à Marseille jusqu'au 4 février 2018.

La communauté de La "S" a répondu à l'invitation de Pakito Bolino (Le Dernier Cri) et en a profité pour proposer des œuvres qui abordent la thématique de la culture mexicaine, les exvotos mais aussi une approche singulière et inattendue de l’intimité…

Avec des oeuvres de:

Adolpho Avril, Barbara Massart, Benoît Monjoie, Dominique Théâte, Elke Tangeten, Florent Talbot, Gabriel Evrard, Irène Gérard, Jean-Michel Bansart, Joseph Lambert, Laura Delvaux, Léon Louis, Marcel Schmitz, Marie Bodson, Pascal Cornelis, Pascal Leyder, Philippe Da Fonseca, Régis Guyaux, Richard Bawin, Rita Arimont et Sarah Albert.

Mais également des productions issues de la mixité avec les artistes-animateurs et artistes invités : Anaid Ferté, Bertrand Léonard, Juliette Bensimon-Marchina, Fabian Dores Pais, Michiel de Jaeger, Dorothée Van Biesen, Raphaële Lenseigne, Paul Loubet, Dav Guedin, Piet du Congo, Nicolas Clément, Alexandrine Lodé et Emiel W Steenhuizen

 

http://www.lafriche.org/fr/agenda/viva-revolucion-grafica-957

 

 

marseille

A propos de la 'S' Grand Atelier

Située au cœur des Ardennes Belges, l’association La « S » Grand Atelier propose une série d’ateliers de création (arts plastiques et arts de la scène) pour des artistes mentalement déficients.

 Loin de toute considération compassionnelle, ces ateliers sont encadrés par une équipe de professionnels de l’art et diffusent largement les œuvres produites, dans tous les milieux culturels.

The Museum of Everything presents CEC La Hesse from The Museum of Everything on Vimeo.

 

La "S" fonctionne également comme un laboratoire grâce à des résidences artistiques d’interactions et d’expérimentations diverses entre ces artistes communément appelés « outsiders » et des artistes contemporains.

La « S » questionne un nouveau rapport à l’art dans ce domaine de l’art outsider, mais aussi du côté des pratiques courantes des artistes contemporains.

Au lieu de renfermer ses pratiques de création dans l’enceinte rassurante des catégories qui les isolent sous prétexte de les protéger du contact avec l’art contemporain, La « S » souhaite au contraire provoquer des rencontres dont les enjeux reposent avant tout sur les compétences artistiques de son public et non pas seulement sur ses déficiences (même si ces déficiences sont la source des singularités formelles).

Une attention particulière est portée au caractère éthique de chaque projet, La « S » se portant garant du respect de chaque artiste accueilli en son sein.