LA 'S'
GRAND
ATELIER


A . S . B . L .
Place des Chasseurs ardennais, 31
B-6690 Vielsalm
Tél +32 (0)80 28 11 51
Fax +32 (0)80 28 11 50


Site des "the Choolers"
Notre page facebook

© La Hesse, 2012.

Site réalisé grâce au mécénat de l'asbl Comté de Salm, Vielsalm

Conditions d'utilisation

Rémy PIERLOT (1945)

Rémy Pierlot (1945, Bastogne), participe aux ateliers de La « S » Grand Atelier (CEC La Hesse) depuis sa fin de carrière d’ouvrier à l’atelier protégé. Très intéressé par l’art et la culture, Rémy dépasse ses références figuratives désuètes, par le biais de la gravure et de la sculpture.

Dès lors, focalisé sur les contraintes techniques, il a perdu ses conditionnements culturels pour aborder d’une manière libre et décomplexée autant de portraits forts et surprenants.

Ces œuvres très sensibles, proches de la fragilité de leur auteur, présentent paradoxalement une force expressive d’une vision profonde et mystérieuse de l’être humain.

En 2007, Rémy Pierlot a réalisé le récit « Titi des arbres» en compagnie de Vincent Fortemps (FRMK).

Il finalise à présent un ouvrage personnel, basé sur un montage de monotypes inspirés de l’imagerie de Don Quichotte et du cinéma d’auteurs.

Rémy expose régulièrement ses gravures et ses sculptures monumentales en bois, en Belgique et à l’étranger.

Anne-Françoise Rouche

Rémy Pierlot est un paysagiste, il pastellise des vues de châteaux, de vallées, de falaises. Des paysages ouverts, qui respirent haut, où l’air circule frais entre les points, les lignes et les formes. Juché sur un tabouret, Rémy Pierlot travaille sur une table à dessins, il est celui qui orchestre les couleurs depuis ce mirador pacifique, celui qui écoute les bêtes dans la forêt des crayons. Il est aussi un sculpteur sur bois – un compagnon serait plus juste – descendant de ceux qui taillaient les statues des saints dans les églises romanes il y a mille ans, c’était hier. Mais Rémy Pierlot est surtout un artisan du monotype* – cette estampe rare, ce papier carbone évolué – qu’il utilise en virtuose pour illustrer le nom chaud et sec de Don Quichotte. Un Don Quichotte qui chevaucherait sa monture en quête de vastes panoramas – plus verts, humides, ardennais, à moins qu’il ne s’agisse de ceux jamais arpentés auparavant et auxquels seul Rémy Pierlot ait accès. Un Don Quichotte qui aurait croisé le chemin de personnages de Godard ou d’Hitchcock et qui erraient de concert dans un no man’s land rayé de vents coupants et peuplé de géants en forme de moulins. Un territoire aride bâti d’ombres et de lumières, celui, unique, s’extirpant des cartes, de Rémy Pierlot.

François Liénard

*Un procédé d'impression aux tirages uniques. Il s'agit de peinture sur un support non poreux, peinture passée ensuite sous presse avec un papier qui reçoit l'épreuve, on peut aussi enduire la totalité du support et appliquer la feuille de papier par-dessus. En exerçant des pressions différentes, on peut obtenir de subtiles valeurs de noirs.